1 Vulnérabilité dans Apache HTTP Server avec le mod_proxy

Une vulnérabilité identifiée par le numéro CVE-2011-3368 a été annoncée via un avis de sécurité sur la liste de diffusion de la fondation Apache. Cette vulnérabilité affecte certaines configurations utilisant le module mod_proxy. Les versions 1.3, 2.0 et supérieures sont toutes vulnérables. Un correctif à appliquer au code source de la version 2.2.21 du serveur HTTP est disponible auprès de l’éditeur, à l’adresse ci-dessous.

Toutefois, il est possible d’identifier et de contourner la vulnérabilité en analysant et modifiant au besoin la configuration d’Apache.

Pour ce faire, il est nécessaire d’identifier toutes les règles de réécriture d’adresse réticulaire, vers une page locale ou distante du même type que l’exemple suivant, qui seraient présentes dans la configuration du serveur.

RewriteRule (.*)\.jpg       http://images.example.com$1.jpg [P]
ou
ProxyPassMatch (.*)\.jpg    http://images.example.com$1.jpg

Un attaquant peut, à l’aide d’une requête spécialement conçue, forcer le serveur Apache ainsi configuré à effectuer des requêtes sur le serveur « images.example.com ». Le problème se situe dans la validation des requêtes transmises au serveur Apache.

Dans le cas où il n’est pas possible d’appliquer le correctif fourni par l’éditeur pour compiler une version non affectée, il est possible de contourner la vulnérabilité en modifiant la configuration précédente en :

RewriteRule /(.*)\.jpg       http://images.example.com$1.jpg [P]
ou
ProxyPassMatch /(.*)\.jpg    http://images.example.com$1.jpg

Le caractère « / » supplémentaire empêche le serveur de valider les requêtes déclenchant la vulnérabilité.

Documentation

2 Vulnérabilités dans les téléphones HTC

Une vulnérabilité a été publiée sur l’Internet et concerne plusieurs terminaux HTC fonctionnant sous Android. En effet, suite à une mise à jour récente, une application du constructeur automatiquement installée permet de collecter et de centraliser un grand nombre d’informations personnelles (contacts, dernières positions GPS connues, historique des appels, SMS, logs système, …).

La vulnérabilité vient du fait que n’importe quelle autre application installée sur le téléphone, disposant au minimum des droits d’accès à Internet, peut interroger cette application et extraire sans authentification l’ensemble des données collectées et les transmettre à des tiers.

Dans l’attente d’une mise à jour du constructeur, le CERTA recommande de faire preuve de la plus grande prudence lors de l’installation d’applications sur des ordiphones.

Rappel des avis émis

Dans la période du 26 au 02 octobre 2011, le CERT-FR a émis les publications suivantes :