Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2000-AVI-039

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 30 août 2000
No CERTA-2000-AVI-39

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : vulnérabilités de RPC.statd sous Linux


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2000-AVI-039

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2000-AVI-39
Titre vulnérabilités de RPC.statd sous Unix
Date de la première version 30 août 2000
Date de la dernière version -
Source(s) Avis CA-2000-17 du CERT/CC
  Avis du CIAC
Pièce(s) jointe(s) Aucune
   

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Accès root à distance sans compte utilisateur

2 Systèmes affectés

Systèmes Unix et Linux possédant RPC.statd.

3 Résumé

Le daemon RPC.statd intervient dans le fonctionnement du service NFS sous Unix. Ce daemon possède une vulnérabilité permettant à un utilisateur distant d'éxécuter du code ou d'accéder à un shell avec les privilèges root.

Les exploits utilisant les vulnérabilités de RPC.statd se multiplient toujours.

4 Description

Le Daemon RPC.statd passe des informations fournies par les utilistaeur du service à la fonction syslog() (journalisation) et manipule des fichiers avec les privilèges de root par défaut. Un défaut dans la conception de ce daemon permet à un utilisateur mal intentionné d'injecter dans les données transmise à syslog du code executable avec les privilèges de RPC.statd (typiquement ceux de root).

5 Contournement provisoire

Désactiver RPC.statd ou NFS s'il n'est pas utile au fonctionnement du système et des réseaux.

6 Solution

Mettre à jour RPC.statd selon le système que vous avez :

Nota : Cette liste n'est pas exhaustive car elle s'aggrandit de jour en jours. Il existe, depuis longtemps, de nombreuses vulnérabilités liées RPC.statd pour SunOS et solaris. Pour savoir s'il existe une mise à jour de RPC.statd pour votre système, contactez votre éditeur.

7 Documentation

Gestion détaillée du document

30 août 2000
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-03-23