Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2001-AVI-010

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 30 novembre 2001
No CERTA-2001-AVI-010-001

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Multiples vulnérabilités dans le serveur DNS BIND


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2001-AVI-010

Gestion du document



Référence CERTA-2001-AVI-010-001
Titre Multiples vulnérabilités dans le serveur DNS BIND
Date de la première version 30 novembre 2001
Date de la dernière version 30 janvier 2001
Source(s) Avis du CERT/CC CA-2001-02 du 29/01/2001
Pièce(s) jointe(s) Aucune



Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Accès distant avec les privilèges du super-utilisateur.
  • Divulgation d'informations système (variables d'environnement).
  • Déni de service induisant un déni de service pour les autres protocoles internet (messagerie, serveur et navigation web, ...).
Les précédentes failles de BIND (12 avis du CERT/CC depuis 1997) ont systématiquement donné lieu à des exploitations massives et prolongées.

2 Systèmes affectés

Majorité des systèmes Unix, systèmes Windows NT utilisant BIND.

3 Résumé

Quatre vulnérabilités majeures ont été découvertes dans le code du serveur DNS BIND, développé par l'Internet Software Consortium (ISC), permettant à un utilisateur distant de prendre le contrôle de la machine hôte.

Il existe une interrogation DNS permettant de connaître la version de BIND tournant à une adresse IP donnée, et donc, pour un utilisateur hostile, de conclure sur la vulnérabilité à exploiter.

4 Description

  • Il existe un débordement de pile dans la fonction TSIG (authentification de transaction par clef secrète partagée - RFC 2845) qui permet à un utilisateur distant mal intentionné d'exécuter du code sur la machine serveur et par conséquent d'obtenir les privilèges du super-utilisateur ou un déni de service (versions 8.x.x).
  • De plus il y a deux débordements de pile supplémentaires dans l'interface avec la journalisation système ayant les mêmes conséquences que précédemment (versions 4.x.x).
  • La dernière vulnérabilité permet à un utilisateur distant de lire la pile du programme permettant éventuellement de lire des variables d'environnement ou du programme. Ces informations peuvent aider au développement d'exploits concernant les trois débordements de pile précédents (versions 4.x.x et 8.x.x).

5 Contournement provisoire

Il n'existe pas de contournement provisoire, le DNS étant indispensable au fonctionnement d'internet, il est nécessaire de procéder aux mises à jour.

6 Solution

Mettre à jour le serveur BIND :

Nota : il existe une nouvelle branche de développement visant à implémenter le DNSSEC, dont la dernière version est la 9.1, mais elle est loin d'avoir toutes fonctionnalités de la branche 8.x.x. Son installation n'est pas recommandée.

Correctifs de certains vendeurs (liste non exhaustive)

Caldera Linux

Mandrake Linux

Suivre les directives depuis la page suivante pour les versions 6.0, 6.1, 7.0, 7.1, 7.2 et Corporate Server 1.0.1 :

http://www.linux-mandrake.com/en/security/2001/MDKSA-2001-017.php3

Trustix

http://www.trustix.net/pub/Trustix/updates

Debian

Les paquetages pour la version 2.2 sont disponibles selon l'architecture sous :

http://security.debian.org/dists/stable/updates/main/

TurboLinux

http://www.turbolinux.com/pipermail/tl-security-announce/2001-February/000034.html

SuSE Linux

http://www.suse.com/de/support/security/2001_03_bind8_txt.txt

Conectiva Linux

http://distro.conectiva.com/atualizacoes/?id=a&anuncio=000377

RedHat Linux

http://www.redhat.com/support/errata/RHSA-2001-007.html

Slackware Linux

http://archives.neohapsis.com/archives/bugtraq/2001-01/0477.html

Immunix

http://archives.neohapsis.com/archives/linux/immunix/2001-q1/0046.html

Compaq Tru64

http://archives.neohapsis.com/archives/compaq/2001-q1/0074.html

HP-UX

http://archives.neohapsis.com/archives/hp/2001-q1/0069.html

IBM AIX

http://archives.neohapsis.com/archives/aix/2001-q1/0008.html

Sun Solaris

http://sunsolve.Sun.COM/pub-cgi/retrieve.pl?doc=salert%2F26965

NetBSD

ftp://ftp.NetBSD.ORG/pub/NetBSD/security/advisories/NetBSD-SA2001-001.txt.asc

FreeBSD

ftp://ftp.FreeBSD.org/pub/FreeBSD/CERT/advisories/FreeBSD-SA-01:18.bind.asc

OpenBSD

http://archives.neohapsis.com/archives/openbsd/2001-02/0191.html

7 Documentation

Gestion détaillée du document

30 janvier 2001
version initiale.
30 novembre 2001
mise à jour des correctifs des vendeurs.

CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-06-22