Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2001-AVI-045

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 20 décembre 2002
No CERTA-2001-AVI-045-002

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Débordement de mémoire dans NTPd


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2001-AVI-045

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2001-AVI-045-002
Titre Débordement de mémoire dans NTPd
Date de la première version 20 avril 2001
Date de la dernière version 20 décembre 2002
Source(s) Avis de sécurité Linux Debian, Mandrake, RedHat
Pièce(s) jointe(s) Aucune
   

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Exécution de code arbitraire à distance.

2 Systèmes affectés

Toute machine Unix équipée du service NTP (Network Time Protocol) dont le numéro de version est inférieur ou égal à 4.0.99k.

Nota : Les équipement CISCO sous IOS et possédant un serveur NTP sont vulnérables.

3 Résumé

Un utilisateur mal intentionné peut exécuter à distance du code arbitraire sur un serveur NTP. Ce code sera exécuté avec les privilèges de l'administrateur root dans la plupart des cas.

4 Description

Il est possible à un utilisateur mal intentionné d'effectuer un débordement de mémoire du daemon ntpd lorsque ce dernier doit répondre à une requête de dimension trop importante.

L'exploitation de cette vulnérabilité permet d'exécuter du code arbitraire à distance avec les droits du daemon ntpd (généralement root).

5 Contournement provisoire

Bloquer l'accès au service NTP (port 123 en UDP) à l'aide du garde barrière, ou en limiter les accès à votre serveur NTP uniquement aux clients autorisés.

Le bulletin de sécurité CISCO (voir paragraphe documentation) explique comment empêcher le traitement des requêtes NTP, employer l'authentification sur le protocole NTP ou bien ajouter des ACL (Access Control Lists) sous IOS.

6 Solution

Se référer aux bulletins de sécurité (voir paragraphe documentation) des différentes distributions ou contacter le distributeur pour connaitre la disponibilité des correctifs.

7 Documentation

Gestion détaillée du document

20 avril 2001
version initiale.
13 mai 2002
seconde version : ajout de CISCO, et relativisation des liens dans le paragraphe Solution.
20 décembre 2002
troisième version : ajout du constructeur HP.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-06-22