Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2001-AVI-084

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 24 avril 2002
No CERTA-2001-AVI-084-001

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Vulnérabilité dans les serveurs RPC sous Windows


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2001-AVI-084

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2001-AVI-084-001
Titre Vulnérabilité dans les serveurs RPC sous Windows
Date de la première version 27 juillet 2001
Date de la dernière version 26 avril 2002
Source(s) Bulletin Microsoft MS01-041
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Déni de service.

2 Systèmes affectés

  • Microsoft Exchange Server 5.5 ;
  • Microsoft Exchange Server 2000 ;
  • Microsoft SQL Server 7.0 ;
  • Microsoft SQL Server 2000 ;
  • Microsoft Windows NT4.0 ;
  • Microsoft Windows 2000.

3 Résumé

Une mauvaise interprétation dans la gestion des entrées des serveurs RPC (Remote Procedure Call) peut entraîner un déni de service sur la machine affectée.

4 Description

Le système RPC permet, lors d'utilisation d'applications réparties, d'appeler des fonctions situées sur une machine distante. Lors du dialogue entre une machine serveur et une machine client selon le protocole RPC, les connexions réseaux sont gérées par des « stubs » (souches). La souche du système client assure donc la liaison de façon transparente pour l'application utilisée, avec la souche du système serveur.

Lors de la mise en place de plusieurs serveurs RPC, les données provenant des souches ne sont pas systématiquement marquées comme reçues correctement par ces serveurs.

Un utilisateur distant mal intentionné peut, en envoyant des requêtes RPC judicieusement composées, entraîner un encombrement des serveurs RPC pouvant obliger à un redémarrage des machines cibles.

5 Contournement provisoire

Pour se prémunir contre les attaques provenant d'Internet, il convient de bloquer le port 135/TCP au niveau du garde barrière.

6 Solution

Se référer au bulletin de sécurité de Microsoft (voir paragraphe Documentation) pour connaitre la disponibilité des correctifs.

7 Documentation

Bulletin Microsoft :

http://www.microsoft.com/technet/security/bulletin/MS01-041.asp

Gestion détaillée du document

27 juillet 2001
version initiale.
24 avril 2002
seconde version : modification dans la liste des correctifs du bulletin Microsoft.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-07-21