Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2001-AVI-093

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 12 septembre 2001
No CERTA-2001-AVI-093

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Vulnérabilité dans le serveur RPC sous Windows NT 4.0


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2001-AVI-093

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2001-AVI-093
Titre Vulnérabilité dans le serveur RPC sous Windows NT 4.0
Date de la première version 12 septembre 2001
Date de la dernière version -
Source(s) Bulletin Microsoft MS01-048
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Déni de service.

2 Systèmes affectés

Microsoft Windows NT 4.0.

3 Résumé

Une vulnérabilité présente dans le module RPC endpoint mapper permet à un utilisateur mal intentionné, par le biais d'un paquet astucieusement construit vers le port 135 de la machine cible, d'engendrer un déni de service sur le service RPC.

4 Description

Le système RPC permet, lors d'utilisation d'applications réparties, d'appeler des fonctions situées sur une machine distante.

RPC emploie le protocole IP (TCP ou UDP) pour communiquer avec ses clients. Un service RPC, disponible sur deux machines différentes, peut employer un port différent pour chacune des machines. Avant le départ d'une session RPC, la machine cliente consulte RPC endpoint mapper sur le serveur pour connaître le port utilisé par RPC sur une machine déterminée.

Un paquet malformé envoyé vers le port 135 du module RPC endpoint mapper peut faire échouer ce service, rendant tous les services RPC indisponibles.

5 Contournement provisoire

Pour se prémunir contre les attaques provenant de l'internet, il convient de bloquer le port 135/TCP au niveau du garde barrière.

6 Solution

Télécharger le correctif sur le site Microsoft :

7 Documentation

Bulletin Microsoft :

http://www.microsoft.com/technet/security/bulletin/MS01-048.asp

Gestion détaillée du document

12 septembre 2001
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-04-28