Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2001-AVI-134

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 31 octobre 2001
No CERTA-2001-AVI-134

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Multiples vulnérabilités dans le SGBD Oracle


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2001-AVI-134

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2001-AVI-134
Titre Multiples vulnérabilités dans le SGBD Oracle
Date de la première version 31 octobre 2001
Date de la dernière version -
Source(s) Bulletins de sécurité Oracle 19 et 20
   
Pièce(s) jointe(s) Aucune
   

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Exécution de code arbitraire avec élévation de privilèges ;
  • Création et/ou modification de fichiers.

2 Systèmes affectés

Serveurs de base de données Oracle 8.0x, 8.1.x, et 9.0.1 sur toutes les plate-formes Unix.

3 Résumé

Une vulnérabilité des exécutables otrcrep et oracle dans le serveur de base de données permet à un utilisateur mal intentionné d'exécuter du code arbitraire et d'écraser ou créer des fichiers.

4 Description

Un utilisateur mal intentionné peut, par le biais d'un débordement de mémoire de la commande otrcrep, exécuter du code arbitraire avec les privilèges de l'utilisateur Oracle et/ou du groupe dba.

Une autre vulnérabilité permet, en invoquant astucieusement la commande oracle sous Unix, de bénéficier des droits du groupe dba pour écraser des fichiers de journalisation ou créer de nouveaux fichiers dans le répertoire ORACLE_HOME/rdbms/log.

Par ailleurs, en faisant pointer la variable ORACLE_HOME sur un répertoire arbitraire, il est possible de créer ou de modifier d'autres fichiers sur la machine.

5 Contournement provisoire

  • Pour octcrep :
    • désactiver les fonctions de trace dans les paramètres du fichier init<SID>.ora comme suit (où <SID> est un numéro) : Oracle_trace_enable=FALSE
    • Modifier les permissions des fichiers pour tous les exécutables Oracle Trace :
      chmod -s  otrccol otrcref otrcfmt otrcrep
      chmod 751 otrccol otrcref otrcfmt otrcrep
      
  • Pour l'exécutable oracle :

    changer les permissions de l'exécutable oracle : chmod o-x oracle

6 Solution

Selon Oracle, le correctif ne sera distribué qu'avec la nouvelle version d'Oracle : Oracle 9i release 2.

Consultez votre distributeur pour plus d'informations sur la mise à jour.

7 Documentation

Bulletins de sécurité Oracle :

Gestion détaillée du document

31 octobre 2001
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-04-26