Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2002-AVI-155

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 25 juillet 2002
No CERTA-2002-AVI-155

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Vulnérabilité de Microsoft Exchange Server 5.5


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2002-AVI-155

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2002-AVI-155
Titre Vulnérabilité de Microsoft Exchange Server 5.5
Date de la première version 25 juillet 2002
Date de la dernière version -
Source(s) Bulletin de sécurité MS02-037 de Microsoft
Pièce(s) jointe(s) Aucune
   

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Exécution de code arbitraire à distance.

2 Systèmes affectés

Microsoft Exchange Server 5.5.

3 Résumé

Une vulnérabilité de Microsoft Exchange Server permet à un utilisateur mal intentionné d'exécuter du code arbitraire à distance.

4 Description

IMC (Internet Message Connector) est le nom donné au service SMTP de Microsoft Exchange Server.

Il est possible de réaliser un débordement de mémoire sur l'IMC lorsque ce dernier construit la réponse à la commande SMTP EHLO (Extended HELLO) dont le nom de domaine complet (FQDN pour Fully Qualified domain Name) a été malicieusement construit. Ceci suppose que l'IMC consulte un serveur DNS (lors de la résolution de DNS inverse) dans lequel le FQDN en question a été enregistré.

5 Contournement provisoire

  • Pour les serveurs Exchange n'utilisant pas le protocole SMTP, il est possible de désactiver le service IMC.
  • Dans l'attente de l'application du correctif Microsoft, il est possible de désactiver l'utilisation de la résolution de DNS inverse par le serveur Exchange en modifiant comme suit une clé de la base de registre :

    HKEY_LOCAL_MACHINE\System\CurrentControlSet\Services\MSExchangeIMC\Parameters\

    1. Situer la valeur DisableReverseResolve ;
    2. dans le menu Edit cliquer sur Binary ;
    3. puis taper le chiffre «1».

6 Solution

Consulter le bulletin de sécurité MS02-037 de Microsoft pour connaître la disponibilité des correctifs.

7 Documentation

Bulletin de sécurité MS02-037 de Microsoft :

http://www.microsoft.com/technet/security/bulletin/MS02-037.asp

Gestion détaillée du document

25 juillet 2002
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-03-28