Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2004-ACT-006

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 23 juin 2004
No CERTA-2004-ACT-006

Affaire suivie par :

CERTA

Objet : Bulletin d'actualité N°6


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-ACT-006

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2004-ACT-006
Titre Bulletin d'actualité N°6
Date de la première version 23 juin 2004
Date de la dernière version -
Source(s) -
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Activité en cours

Les rejets constatés pendant la période du 10 juin 2004 au 17 juin 2004 sont composés pour moitié par le trafic sur le port 445/tcp. Il est à noter que près de 90% de ces rejets proviennent du bloc 213.0.0.0/8, dans lequel se trouve un de nos dispositifs de filtrage.

2 Retour d'expérience sur les incidents

2.1 Déni de service provoqué par le spam

Nous avons été récemment confrontés à de nombreux incidents concernant les courriers électroniques non sollicités (spam).

Si toutes les organisations sont victimes de ce désagrément, il arrive ponctuellement que la charge dûe à courriers provoque une véritable saturation des serveurs de messagerie.

Les auteurs de ces envois utilisent notamment deux techniques pour inonder les boîtes aux lettres d'une organisation :

  • soit un robot envoie directement les courriers électroniques à destination de l'organisation ;
  • soit les courriers sont envoyés à une adresse non valide, avec pour champ expéditeur l'adresse mail à atteindre. C'est alors le message d'erreur qui transmettra le courrier non sollicité.

Dans les deux cas, et comme souvent lorsqu'il s'agit d'attaque de type déni de service, il est difficile de mettre en place une solution efficace. Les adresses émettrices varient en général d'un message à l'autre, et bloquer des domaines entiers peut provoquer le rejet de certains messages légitimes.

Une première étape peut consister à ne plus envoyer de messages d'erreurs lorsqu'un courrier électronique parvient au serveur avec un destinataire inconnu. Cela allègera la charge du trafic sur le réseau et ne donnera pas d'information sur les comptes de messagerie de l'organisation.

La suppression du message d'erreur abaissera néanmoins la qualité de service de votre messagerie : en effet un correspondant légitime ne sera plus prévenu en cas d'erreur dans l'orthographe du nom du destinataire.

Pour alléger la charge du serveur de messagerie, il est également possible de mettre en cascade un deuxième serveur SMTP chargé d'effectuer un premier filtre. A l'aide d'une expression régulière, il est possible de vérifier qu'une adresse est bien formée (par exemple prenom.nom@nomdedomaine).

Enfin, pour déterminer l'origine de ces messages et en retracer le cheminement à travers différents serveurs de courrier, il est nécessaire de conserver l'intégralité des en-têtes des messages.

2.2 Un spam particulier venu d'Allemagne

Certains membres de notre communauté ont eu la désagréable surprise de recevoir ces derniers temps des courriers électroniques en allemand à caractère raciste, et ce, malgré un filtrage de leur courrier par un logiciel anti-spam.

Outre le fonctionnement parfois imparfait de ces outils, les filtres fonctionnent surtout sur des mots ou expressions anglaises, souvent à caractère pornographique ou commercial.

Dans ce cas, les chaînes de texte en allemand n'ont pas été identifiées comme génântes.

Ces messages sont en fait un des effets de bord d'une des versions du virus Sober qui s'est récemment propagée.

Voici une liste des titres des messages qu'il est possible de filtrer (une liste complémentaire peut être trouvée sur le site de NAI - cf. section Documentation) :

  • Bin ich zu weltfremd? Ich glaube wohl kaum
  • Libanesen in Berlin <Id:1892>
  • Auslaendergewalt: Herr Rau, wo waren Sie? #Key:4683#
  • TUERKEN-TERROR AM HIMMELFAHRTSTAG
  • Geschrieben von Margrit am 07. April 2004
  • Bankrott des Gesundheitswesens durch Auslaender!
  • Die Deform der sozialen Ordnung (Key:8677)
  • Diplomatische Zensur
  • Skandalurteil in Darmstadt
  • So sieht die Wahrheit aus!
  • Auslaendergewalt: Herr Rau, wo waren Sie?
  • Richter unterstuetzt kriminelle Auslaenderin [Id:8890]

3 Actions suggérées

3.1 Respecter la politique de sécurité

Quoique puisse suggérer ce document, la politique de sécurité en vigueur dans votre service doit primer.

Cette section précise néanmoins quelques mesures générales de nature à vous prémunir contre les agressions décrites dans ce document.

3.2 Concevoir une architecture robuste

A la lumière des enseignements tirés de ce qui a été présenté dans les bulletins d'actualité, il convient de vérifier que les applications mises en œuvre (ou à l'étude) ont une architecture qui résiste aux incidents décrits.

3.3 Appliquer les correctifs de sécurité


Tableau 3: Correctifs correspondant aux ports destination des paquets rejetés
Port Protocole Service Porte dérobée Référence possible CERTA
21 TCP FTP -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-066
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-064
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-132
22 TCP SSH -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-152
23 TCP Telnet -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-209
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-179
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-131
80 TCP HTTP -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-050
111 TCP Sunrpc-portmapper -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-052
135 TCP Microsoft RPC -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-ALE-002
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-111
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-127
137 UDP NetBios-ns -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-031
139 TCP NetBios-ssn -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-168
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-144
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-126
389 TCP LDAP -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-045
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-102
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-068
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-041
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-004
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-126
443 TCP HTTPS -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-156
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-095
445 TCP Microsoft-smb -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-053
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-105
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-038
       
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-126
1080 TCP Wingate MyDoom.F -
1433 TCP MS-SQL-Server -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2002-ALE-006
1434 UDP MS-SQL-Monitor -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2002-AVI-157
2745 TCP - Bagle -
3127 TCP - MyDoom -
3128 TCP Squid MyDoom
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-062
3389 TCP Microsoft RDP -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2002-AVI-213
4899 TCP Radmin - -
5000 TCP Universal Plug and Play Bobax, Kibuv
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2001-AVI-165
5554 TCP SGI ESP HTTP Serveur ftp de Sasser -
6112 TCP Dtspcd -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2002-ALE-001
6129 TCP Dameware Miniremote -
http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2003-AVI-214
8866 TCP - Porte dérobée Bagle.B CERTA-2004-COM-001
9898 TCP - Porte dérobée Dabber -
10080 TCP Amanda MyDoom -

La table 3 rappelle les avis du CERTA correspondant aux applications ou codes malveillants relatifs aux ports étudiés dans les sections précédentes.

3.4 Utiliser un pare-feu

L'application des correctifs sur un parc informatique important n'est probablement pas immédiat. Un pare-feu correctement configuré peut retenir les attaques informatiques le temps d'appliquer les correctifs. Cependant un pare-feu peut donner une illusion de protection. Cette protection est brisée par la moindre introduction d'un ordinateur nomade dans la partie protégée. On remarque qu'il y a de nombreux paquets rejetés à destination de ports légitimement utilisés par des applications de prise de main à distance. La téléadministration correspond à une demande qui grandit avec la taille du parc à gérer. Les paquets rejetés montrent le risque associé à ce type d'application. Ce risque peut être amoindri par l'usage d'un pare-feu.

3.5 Analyser le réseau

De nombreux paquets rejetés étudiés correspondent aux ports ouverts par divers virus/vers/chevaux de Troie. Si votre politique de sécurité autorise le balayage des ports ouverts sur les postes de travail ou les serveurs, il peut s'avérer utile de le faire régulièrement afin de découvrir les machines potentiellement contaminées avant qu'un intrus ne le fasse à votre place.

3.6 Réagir aux incidents de sécurité

Organisez-vous pour réagir aux incidents de sécurité, en particulier, pour assurer une certaine continuité dans les équipes d'administration et de sécurité.

Le CERTA a pour mission de vous aider à répondre aux incidents de sécurité informatique.

Ne traitez pas les dysfonctionnements des machines à la légère. Dans certains incidents dans lesquels le CERTA intervient, les administrateurs des machines font spontanément part de petits dysfonctionnements inexpliqués et d'apparence anodine qui s'avèrent, au cours de l'analyse, être liés à un incident majeur de sécurité.

N'hésitez pas à prendre contact avec le CERTA si vous constatez de l'activité sur les ports décrits ci-dessus.

4 Documentation

Article de l'ADAE sur la lutte contre le spam :

http://www.adae.gouv.fr/article.php?id_article=475

Description du virus Sober sur le site de NAI :

http://vil.nai.com/vil/content/v_126243.htm


Liste des tableaux

Gestion détaillée du document

23 juin 2004
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-08-17