Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2004-AVI-142

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 26 avril 2004
No CERTA-2004-AVI-142

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Failles multiples des serveurs WebLogic de BEA


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2004-AVI-142

Gestion du document


Tableau 1: gestion du document
Référence CERTA-2004-AVI-142
Titre Failles multiples des serveurs WebLogic de BEA
Date de la première version 26 avril 2004
Date de la dernière version -
Source(s) Avis de sécurité de BEA
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Usurpation de privilèges ;
  • divulgation d'informations ;
  • déni de service.

2 Systèmes affectés

Quelle que soit le système d'exploitation :

  • WebLogic Server et Express 8.1 jusqu'au Service Pack 2 ;
  • WebLogic Server et Express 7.0 jusqu'au Service Pack 4 ;
  • WebLogic Server et Express 6.1 jusqu'au Service pack 6.

3 Résumé

Sept vulnérabilités différentes ont été publiées par BEA :

  1. il est possible d'obtenir l'identifiant et l'authentifiant de l'administrateur ;
  2. il est possible, dans certains cas, de dérober l'identifiant et l'authentifiant de l'utilisateur ayant lancé le serveur ;
  3. un certificat X509 habilement construit peut permettre d'usurper l'identité d'un utilisateur légitime lors d'une connexion SSL ;
  4. certains objets EJB (``Enterprise Java Beans'') peuvent être retirés par des utilisateurs n'en ayant pas les droits ;
  5. l'identifiant et l'authentifiant d'accès à la base de données sont stockés en clair ;
  6. les privilèges d'un groupe supprimé peuvent être indûment accordés à ses membres lors de sa re-création ;
  7. une faiblesse peut être utilisée pour contourner une restriction sur les adresses réticulaires (URL) accessibles.

4 Description

Les serveurs WebLogic de la société BEA, fournissent un support pour le déploiement d'applications Java distribuées (serveur J2EE). Les failles recensées sont les suivantes :

  1. l'accès au journaux de l'assistant de configuration (``assistant wizard'') permet d'obtenir l'identifiant et l'authentifiant de l'administrateur (version 8.1) ;
  2. un utilisateur ayant des privilèges pour installer et exécuter du code peut dérober l'identifiant et le mot de passe du compte ayant démarré le serveur (versions 8.1 et 7.0) ;
  3. les sites utilisant un gestionnaire de confiance personnalisé (``custom trust manager'') pour les certificats X509 risquent qu'un certicat refusé par le gestionnaire soit tout de même accepté par le serveur (versions 8.1 et 7.0) ;
  4. une application EJB possédant une méthode remove(), peut voir cette dernière activée par des utilisateurs n'en ayant normalement pas le privilège (version 8.1, 7.0 et 6.1) ;
  5. dans certains cas, l'utilisateur et le mot de passe d'accès à une base de données sont écrits en clair dans un fichier config.xml (versions 8.1, 7.0 et 6.1) ;
  6. la re-création d'un groupe auparavant supprimé maintient les privilèges initiaux si des membres de la première version existent toujours (versions 8.1 et 7.0) ;
  7. un mauvais format dans la spécification d'une adresse réticulaire au sein d'une application permet à un utilisteur mal intentionné de contourner les restrictions d'accès (versions 8.1 et 7.0).

5 Solution

Mettre à jour en suivant les recommendations du distributeur :

  1. usurpation des privilèges administrateur :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_58.00.jsp
    
  2. usurpation du compte de démarrage :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_55.00.jsp
    
  3. mauvaise validation SSL :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_54.00.jsp
    
  4. suppression d'objets EJB :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_57.00.jsp
    
  5. risque d'accès à la base de donnée :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_53.00.jsp
    
  6. conservation de privilèges :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_52.01.jsp
    
  7. contournement des restrictions d'accès :
    http://dev2dev.bea.com/resourcelibrary/advisoriesnotifications/BEA04_56.00.jsp
    

6 Documentation

Notes de vulnérabilité de l'US-CERT :

  1. usurpation des privilèges administrateur :
    http://www.kb.cert.org/vuls/id/574222
    
  2. usurpation du compte de démarrage :
    http://www.kb.cert.org/vuls/id/352110
    
  3. mauvaise validation SSL :
    http://www.kb.cert.org/vuls/id/566390
    
  4. suppression d'objets EJB :
    http://www.kb.cert.org/vuls/id/658878
    
  5. risque d'accès à la base de donnée :
    http://www.kb.cert.org/vuls/id/920238
    
  6. conservation de privilèges :
    http://www.kb.cert.org/vuls/id/470470
    

Gestion détaillée du document

26 avril 2004
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-08-17