Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2005-AVI-033

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 10 juin 2005
No CERTA-2005-AVI-033-002

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Vulnérabilité des serveurs DNS BIND


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2005-AVI-033

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2005-AVI-033-002
Titre Vulnérabilité des serveurs DNS BIND
Date de la première version 27 janvier 2005
Date de la dernière version 10 juin 2005
Source(s) Avis 20050125-00059 et 20050125-00060 du NISCC
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Déni de service.

2 Systèmes affectés

Tout système offrant un service DNS par l'intermédiaire de BIND en versions 8.4.4, 8.4.5 et 9.3.0.

3 Résumé

Un utilisateur distant mal intentionné peut provoquer l'arrêt du service DNS (et par ricochet de tout service utilisant la résolution de nom), en abusant d'une faille concernant soit les versions 8.4.4 et 8.4.5, soit la version 9.3.0.

4 Description

  • Versions 8.4.4 et 8.4.5 (CAN-2005-0033) :

    les interrogations déjà réalisées sont stockées dans un tableau dont les limites mémoire sont mal gérées et peuvent donc provoquer un déni de service par débordement.

  • Version 9.3.0 (CAN-2005-0034) :

    Un test de validation DNSSEC est basé sur un postulat incorrect et peut donc interrompre le service lors d'une requête légitime d'après la norme.

5 Contournement provisoire

  • Versions 8.4.4 et 8.4.5 :

    Désactiver l'interrogation récursive («recursion»), s'il ne s'agit pas d'un serveur cache, ainsi que la récupération des enregistrements annexes («glue fetching» : récupération de l'adresse IP en sus lors d'une interrogation NS, par exemple).

  • Version 9.3.0 :

    Désactiver DNSSEC ou simplement la validation DNSSEC dans les options.

6 Solution

Mettre à jour les sources en version 8.4.6 ou 9.3.1beta2 au moins.

7 Documentation

Gestion détaillée du document

27 janvier 2005
version initiale.
31 janvier 2005
ajout de la référence CVE et des références aux bulletins de sécurité Mandrake et NetBSD.
10 juin 2005
ajout de la référence au bulletin de sécurité FreeBSD.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-06-26