Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2005-AVI-174

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 17 juin 2005
No CERTA-2005-AVI-174-003

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Multiples failles des noyaux Linux


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2005-AVI-174

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2005-AVI-174-003
Titre Multiples failles des noyaux Linux
Date de la première version 24 mai 2005
Date de la dernière version 17 juin 2005
Source(s)  
Pièce(s) jointe(s) Aucune
   

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Divulgation d'informations,
  • déni de service local et distant,
  • exécution locale de code arbitraire.

2 Systèmes affectés

Potentiellement tout système utilisant un noyau Linux en versions 2.2, 2.4 ou 2.6.

3 Résumé

Plusieurs failles ont été identifiées dans le code du noyau Linux et font l'objet de correctifs de la part des éditeurs.

4 Description

On peut recenser de nombreux correctifs, variables avec les éditeurs, les plus critiques correspondant à des configurations courantes sont décrits ci-dessous :

  • CAN-2005-0209 : l'architecture de filtrage netfilter gère mal certaines cartes réseau et un déni de service peut être obtenu à l'aide de paquets IP fragmentés volontairement mal formés.
  • CAN-2005-0400 : une mauvaise initialisation lors de la création d'un répertoire sous le système de fichiers ext2 divulgue des données de l'espace noyau qui peuvent s'avérer sensibles.
  • CAN-2005-0449 : une mauvaise gestion de la file d'attente des paquets fragmentés permet à un utilisateur mal intentionné d'effectuer un déni de service moyennant une connaissance des règles de filtrage configurées dans netfilter.
  • CAN-2005-0529 : il est possible de réaliser un débordement de tampon dans la pile en accédant au pseudo système de fichiers proc.
  • CAN-2005-0530 : il est possible de lire la mémoire du noyau suite à une erreur dans le gestionnaire de terminal.
  • CAN-2005-0749 : un utilisateur local mal intentionné peut tenter d'exécuter un programme, au format standard ELF, volontairement mal formé pour provoquer un accès mémoire illégal et bloquer le noyau.
  • CAN-2005-0750 : une faille dans la pile du gestionnaire de protocole sans fil Bluetooth peut être utilisée pour exécuter du code arbitraire avec les privilèges (tous) du noyau.
  • CAN-2005-0815 : un cédérom avec un système de fichiers standard ISO-9660 volontairement mal formé peut provoquer un déni de service, voire provoquer l'exécution de code arbitraire, lors de son montage.
  • CAN-2005-1041 : un utilisateur local mal intentionné peut provoquer un déni de service moyennant l'accès au pseudo-fichier /proc/net/route.
  • CAN-2005-1263 : un fichier binaire ELF volontairement mal formé permet d'exécuter du code arbitraire avec les privilèges du noyau lors d'un vidage mémoire (« coredump » souvent autorisé pour les utilisateurs courants).
  • CAN-2005-1264 : l'accès pour un utilisateur local à un périphérique de type caractère en mode brut (« raw ») peut être utilisé pour modifier l'espace du noyau avec le risque d'exécution de code arbitraire.
  • CAN-2005-1589 : un problème identique existe dans le gestionnaire de type bloc des graveurs de cédéroms et dévédéroms.

5 Solution

Consulter le bulletin de l'éditeur pour l'obtention d'un correctif (cf. section Documentation).

6 Documentation

Gestion détaillée du document

24 mai 2005
version initiale ;
27 mai 2005
ajout du bulletin de sécurité Red Hat RHSA-2005:472 ;
14 juin 2005
ajout du bulletin de sécurité Novell SUSE-SA:2005:029 ;
17 juin 2005
ajout du bulletin de sécurité Avaya ASA-2005-120.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-04-28