Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2009-ACT-026

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 26 juin 2009
No CERTA-2009-ACT-026

Affaire suivie par :

CERTA

Objet : Bulletin d'actualité 2009-26


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2009-ACT-026

Gestion du document

Le bulletin d'actualité est disponible dans son intégralité et au format PDF à l'adresse suivante :

http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2009-ACT-026.pdf

Un extrait du bulletin, ne reprenant que les articles de la semaine, se trouve en HTML à l'adresse suivante :

http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2009-ACT-026/

1 Des composants Joomla! piégés

Cette semaine, une information concernant le composant acajoom a été dévoilée publiquement. En effet, ce module permettant de gérer des lettres d'information contient une porte dérobée. Au moment de l'installation du composant, des informations concernant le serveur sont envoyées par messagerie électronique. Une fonctionnalité spécifique permet ensuite de faire exécuter des commandes par le serveur.

Il y a un mois environ, c'était le composant rsgallery2 qui était concerné par un phénomène assez similaire.

Les composants Joomla! (et des autres gestionnaires de contenu) constituent aujourd'hui une nouvelle surface d'attaque. Il s'agit généralement de codes peu maîtrisés par les webmestres. Toutes les fonctionnalités de ces modules ne sont pas toujours bien connues. De plus, ils sont parfois installés en « pack ». De ce fait, certains webmestres ignorent parfois quels sont les composants qu'ils ont installés.

Il y a quelques mois, lors du traitement d'un incident, le CERTA a pu constater qu'un intrus avait volontairement installé un composant afin de s'aménager une porte dérobée. Après détection de l'intrusion, la machine n'avait pas été réinstallée (contrairement à ce que nous préconisons) mais seulement « nettoyée ». Si les divers outils installés par l'intrus avaient effectivement été retirés, le composant vulnérable faisant office de porte dérobée était toujours présent, ce qui avait permis à l'intrus de revenir ultérieurement sur le serveur attaqué.

L'installation des modules complémentaires des différents gestionnaires de contenu est certainement un point à étudier de très près d'un point de vue de la sécurité. En particulier, il peut être envisagé d'avoir recours à des listes blanches de composants autorisés. Toutefois, les exemples de rsgallery2 (code modifié suite à une intrusion sur le serveur de téléchargement du produit) et de acajoom (code volontairement piégé par les auteurs du produit ?) montrent que les programmes installés ne sont pas forcément de confiance. C'est aussi une des raisons pour lesquelles il est conseillé d'installer le minimum de modules complémentaires. Enfin, il est important de comprendre que les composants optionnels ne sont généralement pas développés par les auteurs des gestionnaires de contenu.

2 Mise à jour des produits obsolètes

La note d'information CERTA-2005-INF-003 portant sur les systèmes et logiciels obsolètes a été mise à jour aujourd'hui. Les principales modifications concern ent les systèmes Linux et BSD, mais aussi Microsoft Windows Server 2003 Service Pack 1 et Microsoft Windows Server 2003 R2 qui ne sont plus maintenus depuis avril 2009.

Le CERTA tient également à rappeler que la suite d'applications Microsoft Office 2000 Service Pack 3 ne sera plus maintenue à partir du 14 juillet 2009. Il est donc urgent de migrer vers une version plus récente ou vers un produit alternatif et maintenu de logiciels de bureautique.

2.1 Documentation

3 FreeBSD et correctifs de maintenance

Cette semaine, le système d'exploitation FreeBSD a fait l'objet de 3 correctifs : FreeBSD-EN-09:02.bce, FreeBSD-EN-09:03.fxp et FreeBSD-EN-09:04.fork. Ces trois bulletins ne sont pas à proprement parler des correctifs de sécurité mais plutôt de fiabilité. Ainsi ils règlent des problèmes relatifs à des pilotes réseau (bge et fxp) et à un appel système (fork). L'application de ces correctifs, même si ceux-ci ne mettent pas en jeu la sécurité du système, reste conseillée car, dans le cas des pilotes, cela peut fausser certaines mesures ou dégrader les performances du système, ou bien, dans le cas de fork, provoquer des dysfonctionnements plus ou moins gênants selon l'application touchée.


4 Rappel des avis émis

Dans la période du 19 au 26 juin 2009, le CERTA a émis les avis suivants :

  • CERTA-2009-AVI-241 : Vulnérabilité dans les produits Sophos
  • CERTA-2009-AVI-242 : Multiples vulnérabilités dans IBM WebSphere
  • CERTA-2009-AVI-243 : Multiples vulnérabilités de l'OS iPhone et iPod Touch d'Apple
  • CERTA-2009-AVI-244 : Multiples vulnérabilités de APR-util
  • CERTA-2009-AVI-245 : Vulnérabilité de Citrix Secure Gateway
  • CERTA-2009-AVI-246 : Vulnérabilité de Sun Solaris
  • CERTA-2009-AVI-247 : Vulnérabilité de Solaris
  • CERTA-2009-AVI-248 : Vulnérabilités dans Solaris Event Port API
  • CERTA-2009-AVI-249 : Vulnérabilité dans Nagios
  • CERTA-2009-AVI-250 : Vulnérabilités dans OCS Inventory NG Server
  • CERTA-2009-AVI-251 : Multiples vulnérabilités du client de messagerie Mozi lla Thunderbird
  • CERTA-2009-AVI-252 : Multiples vulnérabilités du lecteur Foxit Reader
  • CERTA-2009-AVI-253 : Vulnérabilité dans Adobe Shockwave Player
  • CERTA-2009-AVI-254 : Vulnérabilité dans Cisco Physical Access Gateway
  • CERTA-2009-AVI-255 : Vulnérabilités de produits Cisco Video Surveillan ce

Pendant la même période, l'avis suivant a été mis à jour :

  • CERTA-2009-AVI-133-002 : Vulnérabilités dans Kerberos

    (ajout du bulletin Sun)


Liste des tableaux

Gestion détaillée du document

26 juin 2009
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-08-17