Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2011-ACT-036

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 09 septembre 2011
No CERTA-2011-ACT-036

Affaire suivie par :

CERTA

Objet : Bulletin d'actualité 2011-36


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2011-ACT-036

Gestion du document

Le bulletin d'actualité est disponible dans son intégralité et au format PDF à l'adresse suivante :

http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2011-ACT-036.pdf

Un extrait du bulletin, ne reprenant que les articles de la semaine, se trouve en HTML à l'adresse suivante :

http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2011-ACT-036/

1 Compromissions furtives de sites Web

Le CERTA a récemment traité une vague de compromissions de sites Web assez furtives. Celles-ci sont discrètes parce qu'elles ne peuvent se constater que dans des circonstances particulières. En effet, le piratage de la machine ne se manifeste que sous la forme d'une redirection conditionnelle. Celle-ci ne s'effectue que lorsque le referrer contient des mots-clefs particuliers. Par exemple, en provenant du site de Google après avoir recherché un produit pharmaceutique particulier, la visite sur le site Web compromis provoquera la redirection.

Pour forcer les redirections, les attaquants déploient des fichiers .htaccess dans l'arborescence des sites Web. Ils ne se contentent d'ailleurs pas de cette modification, puisqu'ils ajoutent également des portes dérobées. La compromission doit donc être traitée avec le plus grand sérieux.

Les administrateurs ont deux moyens pour détecter les incidents de ce genre :

  • lire les journaux d'événements, ce qui a pour avantage de dévoiler d'autres problèmes ;
  • faire des recherches sur leurs propres sites Web, pour voir ce qu'affiche le moteur de Google (ou autre).
En cas d'incident, l'analyse complète du système est préconisée.

2 Mise à jour des autorités de certification

Comme détaillé dans le précédent bulletin d'actualité du CERTA (cf. CERTA-2011-ACT-035), suite à la compromission de l'autorité de certification DigiNotar, de nombreux éditeurs de logiciel ont publié des mises à jour afin de supprimer tout ou partie des certificats émis par cette autorité.

Une liste, non exhaustive, des mises à jour disponibles se trouve dans l'avis CERTA-2011-AVI-493. Adobe fournit également une procédure détaillée (cf. la section Documentation) afin de supprimer manuellement cette autorité de certification de ces programmes via sa solution Adobe Approved Trust List.

Le CERTA encourage vivement le déploiement rapide de ces correctifs afin d'empêcher au plus vite des attaques de type man-in-the-middle sur les services ciblés par les faux certificats créés pendant la compromission.

Documentation


3 Rappel des avis émis

Dans la période du 02 au 08 septembre 2011, le CERTA a émis les publications suivantes :

  • CERTA-2011-AVI-492 : Vulnérabilités dans Symantec Enterprise Vault
  • CERTA-2011-AVI-493 : Certificats SSL frauduleux
  • CERTA-2011-AVI-494 : Vulnérabilité dans Hitachi Web Serveur
  • CERTA-2011-AVI-495 : Vulnérabilité dans les produits Hitachi Cosminexus
  • CERTA-2011-AVI-496 : Vulnérabilités dans OpenSSL
  • CERTA-2011-AVI-497 : Vulnérabilité dans IBM OmniFind
  • CERTA-2011-AVI-498 : Vulnérabilité dans Bluecoat Reporter
  • CERTA-2011-AVI-499 : Vulnérabilité dans les commutateurs Cisco Nexus 5000 et 3000 series
  • CERTA-2011-AVI-500 : Vulnérabilité dans Xen


Liste des tableaux

Gestion détaillée du document

09 septembre 2011
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-03-27