Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2011-AVI-109

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 24 février 2011
No CERTA-2011-AVI-109

Affaire suivie par :

CERTA

AVIS DU CERTA

Objet : Multiples vulnérabilités dans Cisco ASA série 5500


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2011-AVI-109

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2011-AVI-109
Titre Multiples vulnérabilités dans Cisco ASA série 5500
Date de la première version 24 février 2011
Date de la dernière version -
Source(s) Bulletin de sécurité Cisco cisco-sa-20110223-asa du 23 février 2011
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

  • Déni de service à distance ;
  • atteinte à la confidentialité des données.

2 Systèmes affectés

Cisco ASA Adaptative Security Appliances série 5500, dans les versions qui suivent. Vulnérabilité « pare-feu transparent » (CVE-2011-0393) :

  • versions 7.0 strictement inférieures à 7.0(8.12) ;
  • versions 7.1 ;
  • versions 7.2 strictement inférieures à 7.2(5.2) ;
  • versions 8.0 strictement inférieures à 8.0(5.21) ;
  • versions 8.1 strictement inférieures à 8.1(2.49) ;
  • versions 8.2 strictement inférieures à 8.2(3.6) ;
  • versions 8.3 strictement inférieures à 8.3(2.7).
Vulnérabilité « SCCP » (CVE-2011-0394) :
  • versions 7.0 strictement inférieures à 7.0(8.11) ;
  • versions 7.1 ;
  • versions 7.2 strictement inférieures à 7.2(5.1) ;
  • versions 8.0 strictement inférieures à 8.0(5.19) ;
  • versions 8.1 strictement inférieures à 8.1(2.47) ;
  • versions 8.2 strictement inférieures à 8.2(2.19) ;
  • versions 8.3 strictement inférieures à 8.3(1.8).
Vulnérabilité « RIP » (CVE-2011-0395) :
  • versions 8.0 strictement inférieures à 8.0(5.20) ;
  • versions 8.1 strictement inférieures à 8.1(2.48) ;
  • versions 8.2 strictement inférieures à 8.2(3) ;
  • versions 8.3 strictement inférieures à 8.3(2.1).
Vulnérabilité « accès non autorisé » (CVE-2011-0396) :
  • versions 8.0 strictement inférieures à 8.0(5.23) ;
  • versions 8.1 strictement inférieures à 8.1(2.49) ;
  • versions 8.2 strictement inférieures à 8.2(4.1) ;
  • versions 8.3 strictement inférieures à 8.3(2.13).

3 Résumé

Quatre vulnérabilités ont été corrigées dans les appareils Cisco ASA série 5500. Trois d'entre elles permettent de réaliser un déni de service à distance, et la quatrième permet d'accéder à des données confidentielles sur le système de fichiers.

4 Description

Une vulnérabilité concerne le pare-feu intégré si celui-ci est configuré en mode « transparent » (le mode par défaut est le mode « routé »). Un attaquant peut épuiser les ressources du système en envoyant des paquets IPv6 particuliers.

Une vulnérabilité dans le module d'inspection de trafic SCCP permet à un attaquant de forcer le rechargement de la configuration de l'équipement en envoyant un paquet spécialement conçu. Par défaut, cette fonction d'inspection de trafic est activée.

Lorsque le protocole RIP ainsi que la fonctionalité Cisco Phone Proxy sont activés sur l'appareil, une personne malveillante peut forcer le redémarrage de celui-ci en envoyant des paquets RIP valides.

Enfin, lorsque l'équipement est configuré comme autorité locale de certification, un attaquant distant non authentifié peut exploiter une vulnérabilité pour accéder à des données confidentielles sur le système de fichiers.

5 Solution

Se référer au bulletin de sécurité de l'éditeur pour l'obtention des correctifs (cf. section Documentation).

6 Documentation

Gestion détaillée du document

24 février 2011
version initiale.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-05-24