Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2012-ACT-031

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 03 août 2012
No CERTA-2012-ACT-031

Affaire suivie par :

CERTA

Objet : CERTA-2012-ACT-031


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2012-ACT-031

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2012-ACT-031
Titre CERTA-2012-ACT-031
Date de la première version 03 août 2012
Date de la dernière version -
Source(s)  
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

Le bulletin d'actualité est disponible dans son intégralité et au format PDF à l'adresse suivante :

http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2012-ACT-031.pdf

Un extrait du bulletin, ne reprenant que les articles de la semaine, se trouve en HTML à l'adresse suivante :

http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2012-ACT-031/

1 ModSecurity pour IIS

L'extension ModSecurity, qui permet de réaliser un serveur mandataire filtrant (reverse-proxy), est désormais disponible pour le serveur Web Microsoft IIS. Cette extension est pour l'instant uniquement disponible en version de test (release candidate), le CERTA ne recommande donc pas sa mise en place sur des réseaux de production mais il peut être intéressant de la déployer sur un réseau de test. ModSecurity est compatible avec les versions 7 et suivantes de IIS.

ModSecurity permet de mettre en place des règles de filtrage afin de protéger les sites Web contre certaines attaques. Il est fourni par défaut avec un jeu de règles permettant de bloquer les attaques les plus communes, en mode liste noire.

Il est essentiel de qualifier la mise en place de ModSecurity, afin de ne pas bloquer d'éventuels faux-positifs. De plus, il est recommandé de déployer ModSecurity en mode liste blanche, en configurant l'ensemble des requêtes nécessaires au fonctionnement du site.

Comme tout produit de sécurité, il est recommandé d'activer les journaux d'événements et de surveiller les traces ainsi produites.

Documentation

2 Sortie d'une version de test de EMET 3.5

Le 24 juillet Microsoft a publié les travaux ayant remporté le concours BlueHat. Il s'agit d'un ajout aux fonctionnalités de EMET (Enhanced Mitigation Experience Toolkit), un outil destiné à rendre plus difficile l'exploitation d'une vulnérabilité dans un logiciel fonctionnant sous Windows. L'auteur s'est basé sur le fait qu'aujourd'hui la majorité des exploits stables utilise le Return Oriented Programming. Cette méthode est employée pour contourner de nombreuses protections comme la prévention d'exécution des données (DEP) qui permet de rendre non exécutable certaines zones mémoires.

Cinq méthodes de détection et de prévention ont été ajoutées à EMET. Elles se basent principalement sur la surveillance à des fonctions critiques comme GetProcAddress ou WinExec afin de détecter des incohérences de la pile et des futures instructions à exécuter. Ainsi la majorité des exploits actuellement utilisés est bloquée par ce système. Ces mesures apportent une protection supplémentaire mais elles ne permettent pas de garantir que l'exploitation d'une vulnérabilité soit complétement bloquée. Cet outil contribue donc à une démarche de défense en profondeur du système.

Ce produit étant pour l'instant disponible uniquement en version de test, le CERTA ne recommande pas son intégration dans un système en production. Il peut cependant être pertinent de le déployer sur un environnement de test afin de qualifier son impact sur les applications métier.

Documentation


3 Rappel des avis émis

Dans la période du 27 juillet 2012 au 02 aout 2012, le CERTA a émis les publications suivantes :

  • CERTA-2012-AVI-407 : Vulnérabilités dans IBM SONAS
  • CERTA-2012-AVI-408 : Vulnérabilités dans Bugzilla
  • CERTA-2012-AVI-409 : Vulnérabilité dans Ruby on Rails
  • CERTA-2012-AVI-410 : Vulnérabilité dans IBM AIX
  • CERTA-2012-AVI-411 : Vulnérabilité dans IBM WebSphere
  • CERTA-2012-AVI-412 : Vulnérabilités dans Django
  • CERTA-2012-AVI-413 : Vulnérabilité dans SIMATIC S7-400 CPU
  • CERTA-2012-AVI-414 : Vulnérabilités dans IBM Rational Directory Server
  • CERTA-2012-AVI-415 : Vulnérabilités dans Google Chrome
  • CERTA-2012-AVI-416 : Vulnérabilités dans Kerberos


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-03-23