Marianne ANSSI

CERT-FR

Centre gouvernemental de veille, d'alerte et de réponse aux attaques informatiques

logo ANSSI
Informations utiles

Que faire en cas d'intrusion ?

Les systèmes obsolètes

Liens utiles

 

L'ANSSI recrute

 

 

Les documents du CERT-FR

Publications récentes

Les alertes en cours

Les bulletins d'actualité

Les notes d'information

Année en cours Archive

 

Les Flux RSS du CERT-FR

Flux RSS complet

RSS

Flux RSS des alertes

RSS

Flux RSS SCADA

RSS

 

CERTA-2012-ALE-007

Imprimer ce document

Version PDF

À propos du CERT-FR

Le CERT-FR

Nous contacter

Contact us ( Drapeau anglais )

A propos du site

Communauté CSIRT

Les CSIRT

Le FIRST

L'EGC

 
Archives du CERT-FR

Année 2017 Archive

Année 2016 Archive

Année 2015 Archive

Année 2014 Archive

Année 2013 Archive

Année 2012 Archive

Année 2011 Archive

Année 2010 Archive

Année 2009 Archive

Année 2008 Archive

Année 2007 Archive

Année 2006 Archive

Année 2005 Archive

Année 2004 Archive

Année 2003 Archive

Année 2002 Archive

Année 2001 Archive

Année 2000 Archive

 

S . G . D . S . N
Agence nationale
de la sécurité des
systèmes d'information

République Française Paris, le 07 janvier 2013
No CERTA-2012-ALE-007-001

Affaire suivie par :

CERTA

BULLETIN D'ALERTE DU CERTA

Objet : Vulnérabilité dans MySQL


Conditions d'utilisation de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/certa/apropos.html
Dernière version de ce document : http://www.certa.ssi.gouv.fr/site/CERTA-2012-ALE-007

Gestion du document


Tableau 1: Gestion du document
Référence CERTA-2012-ALE-007-001
Titre Vulnérabilité dans MySQL
Date de la première version 06 décembre 2012
Date de la dernière version 07 janvier 2013
Source(s) Bulletin de sécurité CVE-2012-5611 du 03 decembre 2012
Pièce(s) jointe(s) Aucune

Une gestion de version détaillée se trouve à la fin de ce document.

1 Risque

Exécution de code arbitraire à distance.

2 Systèmes affectés

Toutes les versions MySQL supportées par Oracle.

3 Résumé

Une vulnérabilité a été découverte dans Oracle MySQL. Elle permet une exécution de code arbitraire à distance au moyen d'une requête SQL spécialement conçue. Il est possible de provoquer un débordement de mémoire tampon dans la pile et de contrôler le flux d'exécution pour exécuter du code malveillant. L'attaque nécessite un compte sur le serveur MySQL. Les hébergeurs mutualisés de base de données sont donc particulièrement impactés.

4 Solution

Installer la dernière version stable de Oracle MySQL ( >= version 5.5.29 ).

5 Documentation

Gestion détaillée du document

06 décembre 2012
version initiale.
07 janvier 2013
fermeture de l'alerte, suite à la correction silencieuse par l'éditeur.


CERTA
2014-01-17
Premier Ministre / Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale / Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information webmestre Dernière mise à jour : le 2017-03-23